Leçons de la culture autochtone

Une conversation avec Lindsay "Swooping Hawk" Kretschmer

Juin est le Mois national de l'histoire autochtone, un moment pour réfléchir sur l'importance d'écouter et de s'engager avec les peuples des Premières Nations, Métis et Inuits à travers le Canada. 

Surrey Place s'engage à accroître l'inclusivité autochtone, à indigéniser nos pratiques et à établir des partenariats autochtones pour mieux travailler avec et servir les peuples et les communautés autochtones. 

En l'honneur de cette période spéciale de l'année, nous avons rencontré Lindsay "Swooping Hawk" Kretschmer, conseillère stratégique autochtone sur l'inclusion et la réconciliation des Autochtones à Surrey Place et directrice générale du Toronto Aboriginal Support Services Council. 

Merci d'avoir discuté avec nous, Lindsay ! Pouvez-vous nous en dire plus sur le Mois national de l'histoire autochtone et pourquoi il est important d'en apprendre davantage sur l'histoire des peuples autochtones? 

Lindsay : Le Mois national de l'histoire autochtone, qui comprend la Journée nationale des peuples autochtones le 21 juin, est l'occasion de commémorer et de célébrer les Premiers Peuples de cette terre. C'est le moment d'apprendre, de désapprendre et de reconnaître nos relations, accords et traités originaux et d'approfondir notre conscience collective des principaux problèmes historiques auxquels les peuples autochtones du Canada ont été confrontés. Nous ne sommes pas un peuple du passé, mais plutôt un peuple vivant et présent. Ce mois crée de l'espace et met en évidence les riches cultures contemporaines des Premières Nations, des Métis et des Inuits d'aujourd'hui et encourage chacun de nous à être de bons alliés. 

Nous savons que la langue compte. Quand est-il approprié d'utiliser Autochtone ou Autochtone? 

Lindsay : Les termes utilisés pour décrire les Premiers Peuples de cette terre ont changé au fil du temps. On nous appelait autrefois « Indiens », un terme que beaucoup pensent avoir des connotations péjoratives. Plus tard, le gouvernement du Canada a opté pour le mot « Autochtone » qui, selon de nombreux témoignages, est utilisé pour décrire les « occupants d'origine », bien qu'en 2021, nous nous penchions vers le mot « Autochtone », qui pour beaucoup est plus largement accepté. 

Quelles leçons pouvons-nous tirer des cultures autochtones? 

Lindsay: Les trois principaux groupes autochtones reconnus au Canada sont les Premières Nations, les Métis et les Inuits. Nous sommes un collectif de nombreuses nations, cultures, langues, lieux, histoires, coutumes et identités diverses et souveraines. Nous devons d'abord reconnaître qu'il n'y a pas deux cultures, langues, coutumes, histoires et géographies autochtones identiques. Cependant, nous partageons certaines valeurs et visions du monde communes. Nous considérons chaque être vivant comme ayant un rôle important dans le cycle de la vie, et nous nous considérons donc comme égaux, en équilibre et en harmonie avec tous les êtres vivants. Nous avons toujours su que prendre soin les uns des autres, de la terre, des eaux, des plantes, des animaux, etc., est la façon dont nous pouvons maintenir et rétablir l'équilibre avec toute la Création et le respect de notre première mère, la terre. Cette idéologie vient de nombreuses générations de voir, d'être, de connaître et de comprendre le caractère sacré de la connexion. Bien que difficile à entretenir dans un contexte moderne ou urbain, nous nous efforçons d'essayer en marchant doucement pour ces générations futures encore à venir, afin qu'elles n'aient pas à être les gardiennes d'un gâchis que nous laissons derrière nous. 

"Enfin, beaucoup d'entre nous partagent le point de vue selon lequel chaque personne est née avec des dons uniques et naturels, et cela nous guide dans notre cheminement vers la compréhension de nos rôles, responsabilités et objectif commun. On nous rappelle d'exprimer souvent notre gratitude, d'être gentils, honnêtes et soucieux de la réciprocité sous toutes ses formes. 

Comment les non-autochtones peuvent-ils soutenir les peuples autochtones dans notre communauté?   

Lindsay : Il y a quelques étapes que vous pouvez suivre : 

  1. Soyez un bon humain. Pur et simple. Suspendez votre jugement et soyez ouvert et disposé à écouter et à apprendre non seulement avec votre esprit mais aussi avec votre cœur. 
  1. Oublie tout ce qu'ils t'ont dit. Beaucoup d'entre nous ont été formés pour répondre avec le cerveau, pas avec le cœur et l'esprit, et ceux-ci ne sont pas mutuellement exclusifs. Pour vraiment vous connecter avec n'importe quel être humain ou vivant, vous devez être disposé et capable de le faire d'esprit à esprit et de cœur à cœur. L'esprit, le corps et l'esprit sont interdépendants, et la connexion doit se produire par le biais des trois en harmonie. 
  1. Engagez-vous à réapprendre et à désapprendre. Le Canada a laissé tomber des générations à travers une nation entière sur la véritable histoire du Canada. Nous devons redoubler d'efforts pour nous engager dans un parcours d'apprentissage qui déconditionne notre pensée et élargit notre esprit pour voir la vérité à travers les yeux et les expériences des peuples autochtones. 
À Surrey Place, nous soutenons les enfants ayant une déficience intellectuelle. Qu'est-ce que le principe de Jordan et pourquoi est-il important ?   

Lindsay : Le principe de Jordan est nommé en mémoire de Jordan River Anderson. C'était un jeune garçon de la Nation crie de Norway House, au Manitoba, qui faisait l'objet d'un conflit de compétence entre des gouvernements qui ont choisi de se disputer la responsabilité financière du bien-être d'un enfant plutôt que de faire passer l'enfant en premier. Cela a entraîné la mort prématurée de Jordan, qui, comme tant d'autres enfants autochtones à travers le Canada, a été abandonné par un système discriminatoire qui traite les enfants d'origine autochtone différemment en raison de « qui ils sont ». 

En l'honneur de Jordan River Anderson, la First Nations Child and Family Caring Society, dirigée par la défenseure des enfants Cindy Blackstock, a poussé les gouvernements fédéral et provincial à créer une législation qui honore et reconnaît les besoins et les droits distincts des enfants des Premières Nations. De ces efforts acharnés, le principe de Jordan est né. 

Le principe de Jordan garantit que tous les enfants des Premières Nations vivant au Canada peuvent accéder aux produits, services et soutiens dont ils ont besoin, quand ils en ont besoin. Le financement aide à répondre à un large éventail de besoins en matière de santé, sociaux et éducatifs, y compris les besoins uniques que peuvent avoir les enfants et les jeunes bispirituels et LGBTQQIA des Premières Nations et les personnes handicapées. Pour en savoir plus, visitez Surrey Place Bibliothèque de ressources

Vous travaillez avec Surrey Place depuis un an – pouvez-vous nous parler de l'objectif de votre travail ? 

Lindsay : J'appuie Surrey Place dans des rôles de formation et de conseil depuis près de trois ans. Je travaille avec les gens formidables de Surrey Place pour créer un espace pour une plus grande inclusion. Nous avons formé plus de 460 employés à ce jour, y compris le conseil d'administration sur la sensibilisation autochtone. Je suis rempli de gratitude pour l'opportunité de travailler avec des gens aussi extraordinaires à Surrey Place. 

Merci pour le partage, Lindsay. Une dernière réflexion ? 

Lindsay : C'est mon plaisir. J'aimerais ajouter que même si les étapes vers l'inclusion et la réconciliation des Autochtones peuvent sembler petites, un changement de cette ampleur prend du temps. Je crois pleinement au processus, mais plus important encore, aux personnes et à l'engagement qui nous guident dans ce cheminement ensemble. Nous y arriverons ensemble, et nous le ferons avec amour, compassion, compréhension et une grande humilité. 

Nia : Wen Kowa 

Pour en savoir plus sur l'engagement de Surrey Place envers l'inclusion et la réconciliation autochtones, lisez cette déclaration de Terri Hewitt, notre PDG.

A 2 mois

Votre bébé a-t-il subi un test auditif ? OUI NON

A 6 mois

Est-ce que l'enfant?

Sursaut en réponse à des bruits forts ? OUI NON
Tournez-vous vers d'où vient un son ? OUI NON
Faire des cris différents pour des besoins différents (faim, fatigue) ? OUI NON
Regardez votre visage pendant que vous parlez ? OUI NON
Sourire/rire en réponse à vos sourires et rires ? OUI NON
Imitez la toux ou d'autres sons tels que ah, eh, buh OUI NON

A 9 mois

Est-ce que l'enfant?

Répondre à leur nom ? OUI NON
Répondre à la sonnerie du téléphone ou à un coup à la porte ? OUI NON
Comprenez-vous qu'on vous dit non ? OUI NON
Obtenir ce qu'ils veulent en utilisant des gestes (atteindre pour être ramassé) ? OUI NON
Jouer à des jeux sociaux avec vous (Peek-a-Boo) ? OUI NON
Aimez-vous être entouré de gens ? OUI NON
Babiller et répéter des sons tels que babababa ou duhduhduh ? OUI NON

A 12 mois

Est-ce que l'enfant?

Suivre des instructions simples en une étape (s'asseoir) ? OUI NON
Regarder de l'autre côté de la pièce un jouet lorsque l'adulte le pointe du doigt ? OUI NON
Utilisez systématiquement trois à cinq mots ? OUI NON
Utiliser des gestes pour communiquer (salut/au revoir, secoue la tête pour dire non) ? OUI NON
Attirez votre attention à l'aide de sons, de gestes et de pointage tout en regardant vos yeux ? OUI NON
Vous apporter des jouets pour vous montrer? OUI NON
Effectuer pour l'attention sociale et les éloges ? OUI NON
Combinez beaucoup de sons comme si vous parliez (abada baduh abee) ? OUI NON
Vous vous intéressez aux livres d'images simples ? OUI NON

A 18 mois

Est-ce que l'enfant?

Comprendre la signification de in and out, off and on ? OUI NON
Indiquez plus de 2 parties du corps lorsqu'on vous le demande ? OUI NON
Utiliser au moins 20 mots de manière cohérente ? OUI NON
Répondre par des mots ou des gestes à des questions simples (Où est nounours ? Qu'est-ce que c'est ?) ? OUI NON
Faire semblant de jouer avec des jouets (donne à boire à l'ours en peluche, fait semblant qu'un bol est un chapeau) ? OUI NON
Faire au moins quatre sons de consonnes différents (p ,b, m, n, d, g, w, h) ? OUI NON
Aimez-vous lire et partager des livres simples avec vous ? OUI NON
Pointer sur les images avec un seul doigt ? OUI NON

A 2 ans

Est-ce que l'enfant?

Suivez les instructions en deux étapes (allez chercher votre ours en peluche et montrez-le à grand-mère.) ? OUI NON
Utilisez 100 à 150 mots ? OUI NON
Utiliser au moins deux pronoms (toi, moi, mien) ? OUI NON
Combinez systématiquement deux à quatre mots dans des phrases courtes (chapeau de papa. Le camion tombe.) ? OUI NON
Aimez-vous être entouré d'autres enfants? OUI NON
Commencer à offrir des jouets aux autres enfants et imiter les gestes et les paroles des autres enfants ? OUI NON
Utiliser des mots compris par les autres 50 à 60 % du temps ? OUI NON
Former des mots ou des sons facilement et sans effort ? OUI NON
Tenir les livres dans le bon sens et tourner les pages ? OUI NON
Lire aux animaux en peluche ou aux jouets ? OUI NON
Griffonner avec des crayons ? OUI NON

A 30 mois

Est-ce que l'enfant?

Comprendre les notions de taille (gros/peu) et de quantité (un peu/beaucoup, plus) ? OUI NON
Utiliser un peu de grammaire pour adultes (deux cookies, vol d'oiseau, j'ai sauté) ? OUI NON
Utilisez plus de 350 mots ? OUI NON
Utilisez des mots d'action tels que courir, renverser, tomber ? OUI NON
Participer à des activités à tour de rôle avec des pairs, en utilisant à la fois des mots et des jouets ? OUI NON
Manifestez-vous de l'inquiétude lorsqu'un autre enfant est blessé ou triste ? OUI NON
Combinez plusieurs actions en jeu (met des blocs dans le train et conduit le train, dépose les blocs.) ? OUI NON
Mettre des sons au début de la plupart des mots ? OUI NON
Utilisez des mots avec deux syllabes ou plusieurs battements ou plus (ba-na-na, com-pu-ter, a-pple) ? OUI NON
Reconnaître les logos familiers et les signes imprimés (panneau d'arrêt) ? OUI NON
Se souvenir et comprendre des histoires familières ? OUI NON

A 3 ans

Est-ce que l'enfant?

Comprendre qui, quoi, où et pourquoi des questions ? OUI NON
Créer de longues phrases en utilisant cinq à huit mots ? OUI NON
Parler d'événements passés (voyage chez les grands-parents, journée à la garderie) ? OUI NON
Raconter des histoires simples ? OUI NON
Montrez-vous de l'affection pour vos camarades de jeu préférés ? OUI NON
S'engager dans un jeu de simulation en plusieurs étapes (faire semblant de cuisiner un repas, réparer une voiture) ? OUI NON
Parlez-vous de manière à ce que la plupart des personnes extérieures à la famille comprennent ce qu'il/elle dit la plupart du temps ? OUI NON
Avez-vous une compréhension de la fonction de l'impression (menus, listes, signes) ? OUI NON
Montrez-vous intéressé et conscient des mots qui riment ? OUI NON
Lire aux animaux en peluche ou aux jouets ? OUI NON
Griffonner avec des crayons ? OUI NON

A 4 ans

Est-ce que l'enfant?

Suivez les instructions en trois étapes ou plus (prenez d'abord du papier, puis faites un dessin et donnez-le à maman) ? OUI NON
Utiliser une grammaire de type adulte ? OUI NON
Raconter des histoires avec un début, un milieu et une fin ? OUI NON
Parler pour essayer de résoudre des problèmes avec des adultes et avec d'autres enfants ? OUI NON
Montrer un jeu imaginaire de plus en plus complexe ? OUI NON
Parler d'une manière qui est comprise par des étrangers presque tout le temps ? OUI NON
Générer des rimes simples (chat-chauve-souris) ? OUI NON
Faites correspondre certaines lettres avec leurs sons (la lettre b dit buh, la lettre t dit tuh) ? OUI NON